Voilà un légume étrange, mi-concombre de Tchernobyl, mi-gode-ceinture pour eco-warriors, tellement peu ragoûtant de prime abord qu’on a plus envie de le tirer dans la tête d’un mec qui passe à vélo que de le manger.

ゴーヤ / ツルレイシ

goya / tsurureishi, margose ou momordique, poire balsamique, concombre africain ou melon amer, au choix.

D’ailleurs, c’est limite mais on s’y fait. C’est juste amer comme si le crétin de service avait eu une promotion à votre place.

On coupe le légume lépreux en 2, jette 70% (très économique, oui !) de l’intérieur, à savoir les graines, mollement engansées dans une chair beige spongieuse, on coupe en tronçons, on cuit avec du soja (pousses) et du soja (sauce).

Bloc-note : Idée de soirée à thème, le Tout Soja….Ça doit être jouable: costume en feuilles de tofu chinois, chaussures en tempeh, glaçons en bloc de tofu mou, saucisses végétales, bla bla….Welcome to The Ultimate Soja Showdown ! Get ready to have your underwear soaked with soy milk ! Yoohooo !

[J’ai des idées tordues mais c’est eux qui ont commencés…Weird !T_T]

Ahemm…J’en étais où ?

Ah oui. Reste à manger ce truc avec du riz blanc collé (comme c’est original !) tout droit sortir de votre sac de 5kg.

白米

はくまい , hakumai , riz blanc

Jusqu’à nouvel ordre, je n’ai pas vu de sachets de riz banal (entendez par là « sarkoziste » : ni noir, ni sauvage, ni mélangé…du riz blanc normal poli au kärcher) en sachet de moins d’1kg.

Le 5kg est courant, le 10 aussi, le tout à la supérette locale.

Par contre, on peut acheter des kits pour nikujaga ( 肉じゃが ) : un sachet en plastique contenant un oignon paille + une grosse carotte + 1 grosse patate.

La pochette-cadeau de la ménagère, en somme…

« Oh ^^, vous avez ramené un kit, comme c’est gentil ! Fallait pâââs !! »

[Remarque suisse : Un plat avec une seule patate et pas de farine ? TssTssTss…] ^_^’

Publicités