Go and boil your bottoms, you sons of silly persons!

Pour me venger de cet après-midi décevant, je me suis fait une plâtrée de penne rigate aux aubergines tomatées sur lit de laurier frais (recette idiote et basique, mais je la marque pour Baptiste, au cas où…cf.fin de topic), avec un verre de vin de Christophe Arnal et les 4 derniers épisodes d’Ebichu, dessin animé exceptionnellement crétin du studio Gainax, réalisé en 199 par Hideaki Anno, plus connu pour Evangelion ou Re:Cutie Honey, entre autres.

Le concept est simple : la vie débile d’un hamster ressemblant à Hamtaro version crade; le nombre de fois où le mot « Manko » (まんこ, chatte, moutze, con, minou, bref…) est prononcé est hallucinant…24 épisodes de 9 minutes énumérant tout ce que vous avez pu espérer comme jeux de mots sur bite, couille, testicules, serpent de mer, coquillages, etc. Des répliques qui flinguent genre « T’es malade ? Ton visage est presque aussi bleu que ta chatte !!« , et je reste correct…mes voisins ont du tripper !

Franchement à voir si on aime le sexe, la violence et les 2 ensemble si possible, avec une ENORME dose de débilité dedans.

Ah, l’histoire ? La maîtresse d’Ebichu sort avec une merde qui fume, boit et la trompe tout le temps en plus de donner une jolie tinte indigo à son minou, et le hamster se fait fracasser sur le mur à longueur d’épisodes pour dire des horreurs et bouffer tout le camembert de la maison.

Voilà, maintenant vous n’avez sûrement plus envie de le voir…

Recette à la con pour gens fatigués nº 1 : Les Pennes-Mirabeau

1 paquet de Penne Rigate

2-3 aubergines naines du Japon ou une vraie, de Provence.

2 gousses d’ail, ouech !

Une tomate cœur de bœuf, ou un truc avec pas trop de jus et de la chair ferme..

Un bouquet garni ramassé au bord de l’autoroute, aux Pennes-Mirabeau (13)…justification du titre…

Le sel, le poivre, l’huile d’olive, l’eau, la vie…

  1. On coupe les aubergines dans la longueur, en 4, puis taille des tronçons.
  2. On les met avec une cuillère à soupe de sel dans un saladier, pétri de temps en temps, pendant qu’on découpe l’ail en tranches fines et fait chauffer de l’eau.
  3. L’eau bouillante, on en verse la moitié sur la tomate qui va prendre un coup de chaud, histoire qu’on la pèle facilement plus tard.
  4. L’autre moitié reste dans la bouilloire pour les pennes, plus tard aussi.
  5. On met de l’huile d’olive dans la casserole, la rend bien chaude et jette dedans 3 feuilles de laurier frais volé dans un parc public (ou 2 sèches), qui vont être accompagnées d’un peu de thym.
  6. On prend la moitié des aubergines, on les met dedans, sans remuer au début, le temps de prendre l’autre moitié et de la rincer vite fait. On appuie un peu pour que l’eau dégage, puis on rajoute (si on ne le fait pas c’est trop salé).
  7. On tourne le tout et baisse le feu, pour laisser mijoter et tournant toutes les minutes.Mettez l’eau chaude dans une casserole pour les penne, et salez légèrement.
  8. Pelons la tomate, coupons là en gros tronçons, puis cubes grossiers, et quand les aubergines sont jaunes, on rajoute.
  9. Le tout mijote, vous lavez le reste des ustensiles en attendant, puis coupez des copeaux de parmesan pour le final.
  10. Les pennes cuites, on égoutte et là, attention : on met les légumes dans la casserole des pennes (restés dans l’épuisette), on chauffe la casserole vidée fort avec un peu d’huile d’olive et fait accrocher les pennes dedans avec les copeaux de parmesan, genre 2 minutes.Après, on rajoute les légumes, tourne, poivre abondamment dans l’assiette creuse, tada !
Advertisements