Depuis mercredi soir, je travaille !

Pas grand chose, juste je cuisine dans un petit resto autrichien du centre, le Weberhaus, tenu par une Philippine cinquantenaire qui a habité dans ce pays avec son mari photographe (et assez…typique^^’).

Le mercredi et le vendredi, je fais donc chauffer les choucroutes-saucisses, rissoler les patates-oignons, fris les Wiener-Schnitzel et sers des bières sur fond d’atroces « Schlager » teutons, ces chansons a accordéons et refrains virils entonnés par des groupes en chemises bariolée-gilets-pantalon à pinces.

Weberhaus_natel_3.jpgWeberhaus_natel_1.jpg

On peut pas dire que je me sens surmené…Une dizaine de clients par soirs, 20 ce vendredi. Paye basique, 850¥ net pour un 18-22h, mais ça m’aide.

« Du bist so heiß wie ein Wulkan, ahaAaa…~♪♫ »

Cela dit, je continue de chercher, non pas à cause de l’inimitié traditionnelle des Helvètes envers les Autrichiens (C’est nos Belges à nous^^…Et ils nous le rendent bien…) mais parce que le loyer demande plus que ça.

(photos prises avec le téléphone, désolé…)

Publicités