Bambou gaienmae_1

Vendredi après-midi, j’avais rendez-vous dans une école de Gaienmae (外苑前). Contact sympa, mais les conditions sont « difficiles » : 70h (oui!?!) hebdomadaires, salaire 1000¥/heure, c’est paralysant et franchement pas gérable, à part si on veut devenir no-life et faire du boulot de merde.

Structure_2Structure

J’ai testé de partir à pied de là, et ma route s’est trouvé intéressante: Allée de bambou et verrière aluminium assez convenu mais agréable, débouchant sur un colossal cimetière (où la batterie de l’appareil à décidé d’entrer en adéquation avec le milieu).

Bambou gaienmae_6Cimetiere

Paysage assez lunaire, le cimetière est vallonné, bien organisé. Je dirais bien que c’est beau. Toujours des corbeaux, pas effrayés du tout.

Bambou_Gaienmae_10

墓地

ぼち, bochi, cimetière

Une trotte de 2 kilomètres et demi environ, et me voilà en face du taff ( 溜池山王). On peut faire pas mal de trucs à pieds, en fait, à condition d’avoir un peu de temps et/ou un sens de l’orientation à l’épreuve des balles.

À ce propos, les plans de quartier continuent à désarçonner le géographe en moi, puisqu’ils ne sont JAMAIS orientés N-S, si ce n’est par le fruit du hasard.

L’orientation se fait en fonction de l’emplacement du panneau : la rue de derrière sur le plan est vraiment derrière. C’est la mort pour s’orienter, je perds un temps fou à tourner mon plan dans tous les sens pour faire coïncider les deux, comme un con d’occidental qui croyais que ce genre de trucs était régi par des règles internationales….

Publicités