« Eh bien bonjour, il fait une journée splendide, l’eau est à –3 degrés, on annoncé de la neige pour cet après midi et si vous vous baignez, couvrez vous bien ! »

La Playlist du mois (en gros).

  1. Vassline – Permanence

    Le dernier album est du niveau des précédents : assez énorme ! Plus métal encore (si, c’est possible !), ça fleure presque la nostalgie H-8000, le KDS (Karaté Dance Style :-D) et autres plans (Morning Again parfois), avec en prime quelques passages légèrement black (la 2)…mais franchement, avec des enceintes conséquentes, on sent qu’ils se sont régalés à la prod : le son est gras au possible, ça fait carrément plaisir.
    Et boum le plan doom., et paf je te fais un passage Deicide-like au milieu, et pan bouffe ta chanson façon Rye Coallition perdue par là, et je te prends la tronche et je la retourne avant de la jeter aux requins…
  2. VNV Nation – Judgement

    Après un live assez dégueu et un virage plus eurodance que jamais avec Futureperfect, j’attendais plus rien…Sauf que « Testament » est pas mal, sans la grâce des vieux morceaux, « Monumetum » passe malgré un partage en trance acid au milieu assez vain et « Prelude » qui gère à peu près, c’est comme prévu.

    ♪ »We came to paradize just to burn it to the ground… »


  3. Green Velvet – The Nineties

    Compilation de titres electrotek bien Detroit, avec une ENORME touche eletric-boogie et un son bien sale assez souvent. Dansant au possible…
  4. The Pillows – Wake up! Wake up! Wake up!

    Excellent album d’un de mes groupes pop-rock japonais préféré, voilà…
    Très accrocheur, impeccable.
    Sylvain, fais chauffer le modem.
    http://www.pillows.jp/
  5. Cansei De Ser Sexy – CSS

    Du rock-electro-funk-punk du Brésil…Encore un groupe porté par la hype il y a quelque temps, et que je re-écoute un peu grâce à mon téléphone high-tech…Étonnement frais, accrocheur, dynamique et varié.
    À écouter, le morceau 4, « Meeting Paris Hilton« …Refrain imparable :
    ♪ »Do you like the beach, bitch ? »
  6. Minor Threat – Complete Discography

    Depuis 1989, pas une ride, ce truc. Un des meilleurs albums punk-hardcore jamais composé. 1 chanson = 1 refrain dans ta face et des paroles gravées pour toujours dans le cortex franco-suisse de votre poilu favori depuis la première écoute back in the days.
  7. Tokyo Ska Paradize Orchestra– Wild Peace

    Toujours une interprétation moderne du ska, mais une des rares (avec Jim Murple Memorial, Hepcat et consorts) capable de renouveler le genre sans en tuer l’essence.
    Très efficace, la banane assurée dès le matin, des vraies chansons pop (et pas punky-funky-ouéé! Lève-tes-bras-si-t’aime-le-ska!) avec sûrement une collection d’influences et une culture musicale conséquente derrière.
    Excellent album.

  8. Monday – OST (Featuring Captain Funk)

    Avec un featuring comme ça, ça sentait le bon. En effet, la musique est à la hauteur du film, que j’avais pas vu depuis longtemps, terrible.
    Assez fin 90 dans le style, assez pop-funk, parfois kitsch à souhait, mais passez très bien. On a le groove ou pas, ça c’est réussi.

  9. Memories of Matsuko – OST

    Encore une BO à l’image du film, assez géniale et colorée.
    Des « grandes » chanteuses, des sacrés morceaux de J-pop et autre, voyez le film puis la musique vous apparaîtra tellement évocatrice que ça laisse rêveur (attention, pas un film comique, malgré l’esthétique trompeuse, du moins un peu).

  10. Avulsed – Gorespattered Suicide, Reanimations et Stabwound-Orgasm.

    Fallait re-équilibrer un coup, mon taux de glucose augmentait dangereusement. Rien de tel qu’un groupe de grind à l’ancienne, avec des bons relents de Napalm Death dedans (Le chanteur se la sent Barney bien fort, je crois). Le péchon du heavy métal traditionnel, ça moshe vraiment dur, un bon régal. Me suis fait l’intégrale, mais écoutez surtout Paddy Stew pour vous faire une idée.
    Paye tes ganaches :
  11. All Shall Perish – The Price Of Existence et Hate.Malice.Revenge

    Après Avulsed, et entre 2 cures d’Orchid, Encyclopedia Of American Traitors et autres (Submission Hold, A Case Of Grenada et autres Botch‘s…), continuons le grand retour au métal de cette année. Ben voila, toujours des plans speed à la Vader, des délires Doom à fond les ballons mais une bonne énergie trash bay area et un soupçon de HxC moshé, un bon mélange.
    http://www.allshallperish.com/index2.php
  12. Gladiator – OST

    La tuerie totale, je peux pas me lasser cette bande originale. Le genre qui fait marcher plus vite, qui determine, prêt à écraser de la volonté du regard, prêt à se battre dans l’arène, detruire jusqu’au dernier les adversaires baignant dans le sang des filets, les cuivres hémoglobinés luisant au soleil alors que la clameur de la foule s’élève et que le soleil et la sueur aveuglent…
Publicités