Piment 1

Ce qui est marquant en Corée, c’est la longueur des journées. C’est qu’à force de (re)devenir Tokyoïte, on oublie un peu qu’il y a autre chose que de dormir dans les trains, bosser crevé et n’avoir le temps de rien faire, sinon boire un verre en vitesse avant le dernier train de minuit.
Là, c’est dingue ce qu’on peut enchaîner dans une journée. Pour preuve, je coupe ce mercredi, jour 3, en plusieurs posts.

  • Episode 1 : Hee-ji’s Castle

Pour ceux qui auraient vu ce monument de mièvrerie addictive qu’est le drama Full House, ça sera simple à comprendre. Pour les autres, sachez que dans les séries TV coréennes, on se demande toujours comment ils font pour avoir des baraques pareilles, béton brut et verrières jusqu’en haut, tourelle, bois peint en bleu gris pale et balançoire en teck dans le jardin, frigos et TV de 2mètres chacun minimum…ah, la vie des stars, strass, paillettes et bouches refaites, pense t’on…

Kankoku 041

Heeji's Castle 2Eh bien voilà la maison d’Heeji. O_o’

Le château est donc perché en haut d’une colline dominant le lac ainsi que les autres châteaux, ceux des vassaux, des manants, des sous-fifres, des pauvres hères qui n’ont pas trouvé mieux que de se coller une petite tour sur le côté pour espérer ressembler à Sa Seigneurie. Heeji's Castle  5Bavez, pauvre wanabee-bourgeois, ici la pelouse est plus verte, la montée quasi royale, la salle de karaoké privée désormais installée, les chambres à même de loger une famille de Chinois de mingongs voire deux, un atrium aux formes arrondies (ils adorent les tours dans ce pays ou quoi ?) avec une télé qui…euh…

Bref, assez impressionnant.

Heeji's Castle 1Heeji's Castle  4

しろ ・ shiro ・château

Départ à l’aube (±10h du matin) pour s’enfoncer encore plus dans l’île…le paysage est assez sympa, un peu vallonné, on s’y sent pas mal…c’est la campagne, mais avec des chapelets de villes (ou sont les villages ?) perdus dans les champs de riz, de piments, le ginseng…

  • Episode 2 : The temple that owned your stomach.

La Lexus pleine de bouclettes (les miennes et celles de la Canadienne récupérée en passant, cf. panorama du bas), nous filons sur les routes de campagnes et après quelques détours, passant devant un musée de la robotique en construction (en pleine nature…si ça pue pas le pot-de-vin à plein nez j’y comprends plus rien), on montre patte blanche, ou plutôt carte blanche, la famille d’HJ ayant quelques ramifications dans la religion qui permet entre autres de monter dans les sanctuaires avec 4 roues, nous épargnant une chaude et potentiellement épuisante marche d’approche pendant laquelle nous aurions pu nous libérer l’esprit, amorcer une réflexion sur la petitesse de l’homme dans la nature, sur son infinitésimal labeur devant les forces de l’éternité broyant les passions par le lourd rouleau du temps, etc., etc.

聖域

せいいき ・ seiiki ・sanctuaire

Nous soulevons vrombissant la terre du chemin, sans parvenir (bizarrement) a faire s’écrouler ces rochers sur le bord des routes, empilés d’un équilibre volontairement précaire. Finalement, le 4×4 ne donne pas la puissance escomptée, c’est décevant, j’espérais déjà me sentir un peu de droite.

Fontaine

Le temple est des plus classes, assez ancien. Les couleurs sont chatoyantes (j’avais envie de l’écrire, ça ! 😆 ) mais restent dignes. Le tout est un peu éparpillé, difficile de prendre un cliché d’ensemble. Des détails sont touchants…une fontaine (eau délicieuse), des pots de trucmachins qui fermentent derrière, un tronc sculpté, les sempiternels piments qui sèchent, même ici.

Kr Temple 1Kr Temple 2

Gros popotKr Temple 4

On attend les moines, qui ouvrent le repas, prix libre. Délicieux bibimpab, végétarien bien sur, et nouilles froides dans un lait de noix, noisettes et soja, excellent. La seule règle est de finir tout ce qu’on prend. 3 bols plus tard, on fait « Jan-Ken-Pon! » pour voir qui va faire la vaisselle, et on rejoint un parent d’Heeji, moine dans ce temple.

Piment 2Vaisselle

Il est beau, 42 ans, parle bien et nous sert le thé dans sa minuscule cellule monacale, autour d’une petite discussion. Agréable.

Heeji's Castle  3

LexLa petite ville de province coréenne est un drôle d’assemblage d’immeubles genre HLM 1960 (La Paillade ? La Cité des Abeilles ?), d’habitations moyennes à fond dans le carrelage, de maisons individuelles assez classes et de sombres taudis. Pourquoi tant de bleu ? En partant dans les petites rues, nous en faisons un à la voiture, malgré la camera-qui-filme-quand-on-recule (et donc comment veux-tu, *pouf pouf*…).

NB: prière de m’excuser pour ces atroces montages de photos, mais je fais ce que je peux, hein ?

Advertisements