crier

Parfois je redeviens adolescent,

j’ai envie de brûler le monde, qu’un tremblement de terre engloutisse le pays pendant que je vibrerais de plaisir, qu’un incendie ravage ma maison et me laisse dormir sous les ponts, que le nihilisme devienne la règle.
Envie de l’accident de voiture, du coma éthylique, envie de sauter du quai et de faire chier des millions de gens emperlousés dans leur nécrose quotidienne, traumatisant des gosses a vie, qu’ils repeignent les locomotives en rouge sur leurs dessins d’écoles.
Ne pas ressusciter, bramer dans un groupe a guitares, lentement retrouver la paix pour regrossir à coup de bitures, baiser un peu avant que l’ennui gagne, virer encore plus à droite, vomir et boucher des lavabos, fuir les responsabilités et crier des insanités aux gens que j’aime.
Au fond…
Parfois je me retiens.

Publicités