Étiquettes

,

  1. Justice vs.Simian : We are your friends EP
    Justice Vs Simian - We Are Your Friends Ep_rs

    Un single mange cerveau, le genre qui donne envie de prendre une deuxième douche pour le hurler encore sous le jet : »We are–Your friends ! You’ll–never be alone againeu !« .
    Très jouissif, quoique assez basique (dance moderne, moyennement dansante en fait), si ce n’est cette petite voix écorchée qui répète la même chose en tournant en rond, dans la chambre capitonnée de ma boîte crânienne.

  2. X-Japan : Ballad Collection
    Ballad Collection_rs

    Ouais, j’ai honte, mais le hard FM avec des chansons de 8 minutes pleines de violons façon synthé Yamaha (oui, le preset n°8, là !), nappes d’orgues, envolées lyriques supra haut perchées, lunettes noires sur blouson à franges et clous, le tout en sky blanc, je craque.
    La classe dans le mauvais goût, c’est ça, tant pis si une larme coule sur votre fond de teint matifiant « blanc absolu ».

    « Crucify My Love, if my love is blind « …

  3. Exchpoptrue
    exchpoptrue_daltons.JPG_rs

    Encore un truc énorme débusqué jadis par mon petit cul d’amour du Nord, Cédounet.
    Électro néo-90’s bien foutue, pop et décadente, dansante et faussement nihiliste.
    À écouter : l’énorme « Im Afraid » et surtout « Morning After Pill » :

    « I had sex with a preacher / Spent some times with a farmer[…]/ You need a morning after-pill ! »

  4. Oi ! : The Album
    Oi_rs

    Du bon et du moins bon, mais surtout des classiques, avec un agencement qui passe pas trop mal (tout le but d’une compilation, non ?), du moins au début. J’imagine qu’ils ne pouvaient pas se payer 1000 morceaux et artistes, donc ils ont mélangé avec du street punk ou du 77 classique.
    Pour qui aime aussi Cock Sparer, on se régalera avec Sunday Stripper, ultra glam rock dans le style. Bons morceaux des 4skins, un des Terrible Twins (Generation of scars), 2 tracks d’Angelic Upstart…correct malgré le dispensable.

  5. Caliban : The undying Darkness
    Caliban_rs

    Quelle classe, quelle distinction ! Quelle finesse !!
    Un album qui commence par un morceau intitulé « I Rape Myself » ne peut être que fin.
    Entendu mille fois ailleurs mais en mieux, le groupe allemand n’arrive pas à faire autre chose que ce que laissait présager la tradition nationale de jadis, du Kreator modernisé, gros hard vaguement HxC mais assurément ultra métal, avec des plans mosh-double caisse-je crie, bordel!-re-mosh mais en grognant cette fois, et passons à l’octave pour une voix claire qu’on aurait pu éviter hors des auditions de la « nouvelle star« , appuyée par des guitares égrainant de pseudo accords trouvés dans la corbeille du studio de Megadeth.
    Alors pourquoi écouter ? Je ne sais pas…parce que c’est facile, et que tout d’un coup, on remarque, on change de disque et que le suivant dans la playlist semble soudain excellent.
    Ps: Je préfère pas commenter la pochette et le titre du truc, hein…

  6. Speedwell: My life is a series of vacations EP
    Speedwell_rs

    Un petit disque qui vaut surtout par son premier morceau, « Calling on Columbine Pike », un petit bijou emmené par un riff basique mais tellement accrocheur, bien speed, un petit orgue à la Get Up Kids derrière, voix en chorus sur le refrain…on dirait un des meilleurs morceaux de The Promise Ring qui aurait échoué ailleurs.
    Le reste marche bien, quoique moins accrocheur, parfois un peu collège rock post-grunge.

  7. Anouk : Automatik Kalamity
    Anouk_rs

    La fin des années 90 aura été au moins aussi insupportable pour les amateurs de bon reggae que les années 80 le furent pour les gens aimant les coupes de cheveux de bon goût.
    Devoir répondre « non, pas Tryo, ni Sinsemillia, ni Pierpoljak » à chaque fois, supporter des imitations de voix de Doc Gyneco en descente de pollen censé être drôle, re-expliquer mille fois que oui, Bob c’est bien, mais il est pas seul, etc., voilà la croix.
    Cet album concentre tout ce qui est insupportable de cette époque : voix inexistante, limite parlée, volapük, paradoxes à tout bout de champ, quand il ya du sens au texte et que ce n’est pas cliché , pompages de vieux riddims surjoués, dos de pochette écrite façon « tag », à grands coups de « k » remplaçant les « que » (rien que le titre…), inévitable dub pourave avec des messages de répondeurs recyclés…
    Et pourtant ! Un je ne sais quoi, quand même, un goût de reviens-y ; peut être que le fait d’avoir une bonne production, avec Camille Bazbaz aux claviers (pas un manchot pour le groove) et Manu Chao à la guitare (son reconnaissable entre milles, on aime ou pas), et puis justement ces faiblesses…un peu attachantes, un peu nostalgiseante quand même. On zappe un peu, mais ça passe bien au fond, et on remarque qu’on l’a dans la tête, un peu honteux.

  8. Diam’s : Dans ma bulle
    Diams_rs

    Bon…Je tiens à présenter mes excuses à vous tous, mais j’ai aimé 2 morceaux dans ce disque. Je me roule dans des cendres depuis 3 jours, mange des endives sans sel et de la purée mousseline arrosée à l’huile de sardine en guise de pénitence, je veux être réincarné en rognure d’ongle de pangolin pétomane dans la jungle birmane, je…
    Bon, globalement, on peut sauver « La boulette« , que je regarde d’une oreille neuve, n’ayant pas subi de matraquage radiophonique en vigueur en métropole lors de la sortie de l’album. Des textes pas trop trop cons, c’est pop et efficace, désabusé mais pas fataliste, voilà.
    L’autre sauvable, c’est « Confessions Nocturnes« , sur une histoire d’infidélité qui se règle à coup de crics dans des pare-brises de BMW (quelle finesse…Diam’s au resto, elle commande une bouteille de champagne et le bouchon saute tout seul tellement il se chie.). Justement, là, la voix façon « Réveil à Rungis« , criant sa haine sur les encorneurs, ça le fait, ouech. Y’à adéquation entre le discours et la voix. Le texte tient la route, dommage que la copleureuse (Vitaa ?) soit si faible.

  9. Lio : Peste of…
    compilpest_rs

    Pas grand chose à présenter, le personnage est connu. J’aime beaucoup les débuts minimalistes, avec le clavier tout pourri de Jacno en bande-son, « Amoureux Solitaires » parmi tous.
    Je suis un peu moins enthousiaste sur les chansons trop débiles, surtout au niveau des textes, mais globalement ça reste de la pop française datée mais pas trop con, au fond. C’est dansant, ça se prend pas au sérieux, c’est léger.

  10. Tokyo Jihen : Goraku
    Tokyo Jihen_rs

    Voilà, ils sont reformés, et c’est la grande classe.
    Des morceaux ENORMES, comme le 6, ou le 12, Killer Tunes (1er single, d’ailleurs), ultra accrocheurs, des mélodies terribles, belles et complexes, comme tout ce que pond Shiina Ringo (IMHO…:-°).
    Les ambiances varient, ce n’est toujours pas du j-rock classique, mais un enchevêtrement de différents trucs, rock blues, electro joué à la guitare, funk sale, bordel de claviers, cordes, basses, parfois comme tous jouaient dans leur coin en écoutant un truc dans leur casque, se tournant le dos, et par un miracle miraculeux, ça marche (miraculeusement mais génialement).

    J’adore.

  11. Ken Hirai : Fake Star [Single]
    Hirai Ken_rs

    « Whaou, Sasuki-chan, t’as vu, Hirai Ken il a sorti un nouveau single, il est trooooop beau, et viril en plus, hein ? Pas genre les tapettes pour mémés de magazines TV de ma mère…Faut que tu vois le clip, il embrasse une femme tout le temps, c’est atsu-atsu, ch’te dis ! ça m’a rendu toute chose, c’est trop hot ma fille ! Je regardais et soudain j’étais tellement mouillée que j’aurais pu coller de la tapisserie avec mon jus d’plotte, ah ouais. Dommage qu’il soit sans doute gay, neee ?
    Alors c’est facile, le clip là, avec une Européenne, ça fait très italien –clair que c’est la mode, l’Italie, je kiffe aussi- ça sert peut être à camoufler qu’il prend coté pile, va savoir…LOL.
    Ah, la musique ? Ben comme d’habitude, la voix pète trop, c’est golden voice et compagnie, tu vois. Quoi, la musique, merde ? Ah ben funky funky funky, genre bouge tes hanches baby, mais c’est de la variété hein, de quoi tu me parles d’abord ?

    J’te laisse c’est l’heure de mon Drama. Ja neeeee ! »

Publicités