Étiquettes

, , , , , , , , , ,

pont

Hotel de Kyoto 2 Le 4 novembre, j’ai une attaque de naïveté.

純情

じゅんじょう ・ junjou ・ ingenuité , naiveté

Nous avons changé d’hôtel, et le nouveau est un peu vétuste, à l’image de son téléphone. Le tatami sent la paille humide, le vieux foin dans lequel le cousin de Besançon dépucellera la gueuse lors des vacances de l’été, après quoi ils iront au village larmoyant, elle acheter un test de grossesse mais maudissant le bus qui emporte son décapsuleur et premier amour, lui crevant de démangeaison parce que son sang riche en acides gras de garçon des villes lui à fait subir l’attaque des 108 puces affamées de n’avoir qu’un vieil épagneul à sucer le soir au coin du poil/poële.

Telephone turquoiseHotel kyoto 1

(A droite: le premier hôtel)

Dans mon oreille pâteuse retentit « joyeux anniversaire! », exactement comme la veille au soir, et point de fête de la marmotte dans ce pays, faudra s’y faire: ah, merde, déjà 30 ans. Heureusement, une jolie poitrine ferme de 23 ans remue à mes côtés.

J’ai la chance d’avoir reçu plein de vivres et de cadeaux de France dans le premier hôtel, F+C ayant ramené pèle une tondeuse à barbe, des la tapenade en guise de mousse à raser, du Rasteau en guise d’after-shave, du pâté pas dentifrice et d’autres choses délicieuses…J’allais faire un calembour pourri sur palet/palais, c’est vraiment la preuve que je vieillis. Je m’abstiendrais donc.

un toit pour l'empereur
Une des résidences de l’empereur ouvre au public juste aujourd’hui.

ya du monde

encadré de rougeForcement, y’a du monde, mais fichtre, c’est énoôorme ! Rien que par la taille des allées alentour, on imagine les corvées infligées… »Tu veux pas couper le gazon avec un coupe-ongles ? Ah ouais ? Ben t’iras numéroter les graviers de l’allée, alors !« . Bigre…

でかい dekai ・grand , énorme , colossal

C’est rouge vermillon et blanc, pimpant mais impressionnant de maîtrise technique (les toits sont des lamelles de cyprès assemblées de manière experte…).

gashapon king size
J’avais pas trop compris pourquoi on a acheté tout ce pain le matin…assis dans le parc, un pot de foie gras et un Sancerre apparaissent, comme caché sous les aisselles sylvestres de Cärô-des-bosquets, par miracle, pouf pouf.
Dans un élan puéril, on joue au caribou sortant du bois, festoie, je suis désormais serti d’une belle tocante (cadeau de ma Nippone préféré) et de la saison 1 de Twin Peaks, qui vont très bien avec ce serre-tête nordico-ikeasque.
Cariboouuuuu

À propos des Pixies, c’est tout de même amusant de voir que Frank Black essaye de ressembler à Frank Blond sur la vidéo linkée ci-dessus o_0

CarorenneFrankibou

merde, j'ai bougéLe pavillon d’or est également bien peuplé, ça me subjugue bizarrement pas énormément ce déluge de métal brillant, j’ai pas la soif de l’or, ça me semble assez anecdotique : petit, un sentiment de vide malgré la foule, un endroit dont on a essayé de forcer l’harmonie et qui se traîne à 2 doigts du baroque, donc….

きん ・ kin ・or

肥った

ふとった ・ futotta ・gros

pavillon d'ortemple d'or au fion

La gare de Kyoto est énorme, un monstre pas franchement pratique où on fait le plein d’omiyage (légumes marinés, biscuits…) en laissant partir les français vers Nara, achetant une obentobako pour le train…Retour au travail le lendemain.

弁当箱

べんとうばこ ・ bentoubako ・ boîte repas

gare de kyotoobento
Publicités