Mots-clefs

, , , ,

Summertime_rs

Pas une bouse mais pas le cœur du poulet non plus, un film léger et regardable si on est bon public sur la comédie pour teen-agers japonais, style légèrement atroce sur les bords quand on y réfléchit.

En fait, l’humour japonais tout court, c’est souvent atroce. J’aurais envie de dire « pour un Occidental« , histoire de rationaliser et de passer moins pour un nazi, mais en fait non.

Si vous n’en êtes pas convaincu tout seul, vous êtes un con de hippy fan de naruto japanophile beat bouffeur de cup-ramen et vous serez tondu à la libération, à moins que vous ne lisiez ça + l’intégrale de Kenzaburo Oe pour demain midi, pétantes.

Après quoi, revoyez STMB comme une histoire qui détend le cerveau, riez aussi bêtement que moi devant les quelques bons gags du film (c’est rare et mérite d’être signalé), et amusez-vous a faire des « EeeeEeeh ? » de surprise feinte devant le montage astucieux du film.

Musique honnête, acteurs pas trop insupportables (à part « Mr.Vidal Sassoon« , que je peux pas blairer)…C’est léger comme le scénario (qui tient sur un demi-cheveu de Jeanne Mas), ça se laisse voir.

Vague histoire :
Le club de science-fiction du lycée est en émoi parce que la télécommande de la clim tombe en panne. Survient une machine à remonter dans le temps, solutions idéales, mais…

2,5/5

Publicités