Étiquettes

, , , , , , ,

jades

Franchement, l’idée d’une improbable coproduction filmique kung-fu finlando-estoni-chino-batave, c’était bandant. On sentait déjà l’ivresse de découvrir le film impossible donc culte avant tout le monde.

Je fais un saut à la maison

Je fais un saut à la maison et je repars…

Mais comme l’alcool rend amoureux, il fait aussi bander mou.

À moins que d’y regarder de près, on dégrise soudain comme devant l’infâme bourriche maquillée au balais à chiotte que vous avez ramassé au Camelot (qui porte bien son nom, vu que c’est sans doute un des clubs les plus merdiques de Shibuya…sauf si on adore les gals en train de faire la parapara sur de l’eurodance…seule chose mémorable, si je ne m’abuse).

What time it is

« I’ll tell you what time it is, bitch ! »

Bref, la métaphore m’emporte : c’est pas foncièrement bien joué mais c’est vaguement acceptable, parce que comme dans les foutraques années 70, la production internationale permet de prendre une jolie fille un peu exotique. Et la jolie Chinoise, ça aide face au Finlandais suicidaire.

putain t'es bonne madmoiselle« Putain t’es bonne madmoiselle ! »

Les feuilles mortes se ramassent a la hallebarde

« Je suis la fille cachéee d’Yves Montand n°264 ! »

♪ Les feuilles mortes se ramassent à la hallebarde…tralalalala ♫

Quoique…on sent qu’ils auraient aimé avoir un gros budget, d’ou quelques aspirations Matrix/Hero pas forcement du meilleur goût. Et on aurait aimé qu’ils payent plutôt un relecteur pour le scénario, parce que ça croule de paradoxes, de passages élusifs, d’entourloupes incompréhensibles…Et je suis de bonne humeur.

En fait, c’est aussi clair qu’un plat de Chajang Chapagetti (les nouilles les plus atroces du marché coréen)

Racaille nordique

Spéciale dédicace à ceux qui portent des capuches

Ça aurait dû être les aventures de « Bruce Lee contre les guerriers de Walhalla », ou a défaut « Les aventures de Jänen Burtönänen dans les griffes du mandarin », mais au final, c’est loin d’envoyer un poulet en orbite.

Gandalf à la retraite

Gandalf, éreinté par sa énième figuration dans un navet, décida de se retirer à la campagne et regarder l’intégrale de Cadfaël en élevant des golden retrievers.

Passablement gâché et bâclé.
0.4 / 5

Désolé chéri, j'ai encore fumé du chrystal...

Désolé chéri, j’ai encore fumé du chrystal

Publicités