Mots-clés

, , , ,

The dude
Devise : « L’orgueil pour seul ennemi ! »

« J’aurai jamais cru que tu tomberais dans ce piège narcisso-exibo-mainstream.Quoique je ne doute pas que tu oeuvrais déjà dans le socialnetworking sur quelques portails coréens obscurs ».

Comme Hugues le fait remarquer, acerbe et décourageant comme à son habitude (il m’écrit ça alors qu’il doit être sur Facebook depuis au moins 1997, ce bogomile ! ), j’ai rejoint encore un peu plus le troupeau des moutons de la technologie rendue accessibles aux bras-cassés : Facebook.

Que me reste-t’il afin de me vautrer encore plus dans le stupre et la déchéance ? Mixi ? MySpace ? Un forum personnel, à ma seule gloire, où je pourrais poster sous pleins de pseudonymes affligeants des remarques lumineusement drôles et gorgées d’intelligence comme un baklava l’est de miel ?

Mais...ne suis-je pas au dessus de tout ça ?

Ma première impression de Fesse-Bouc (tout un programme…), c’est que ça ressemble beaucoup à une réunion des alcooliques anonymes :

MoiBonjour, je m’appelle Ismaël et je cherche une bouteille de vodka pas chère des amis [mais pas des nouveaux, c’est trop risqué…].
TousBONJOUR ISMAAAA !
MoiAujourd’hui, je me suis envoyé un demi cul-sec un mail à moi-même, tout seul, pour me r’habituer…
Machin – Bravo
TrucGrandiose, décroche pas !
TaroGambatte^^!

Bon…je me moque mais je suis content de revoir quelques founches perdues de vues il y a longtemps, comme je suis une lazy bitch qui fait rien que pas répondre aux mails.
Juste…Faudra pas s’attendre à obtenir une réponse à « Qu’est ce que tu deviens ? » ou « C’est comment le Japon ? ».
Allez, je vais encore perdre une heure à mettre à jour mon profil.

Collabo

Publicités