Étiquettes

, , , , ,

Film Title: The Unforgiven.
Yongseobadji mothan ja

Bon…comme je me suis fait mollement avoiner dans les commentaires des posts précédents (à juste titre : ça manquait cruellement d’enjeu sociologique), je vais écrire des choses d’une banalité affligeante sur des films plus ou moins lénifiants. Ça vous apprendra.

Et j’adore faire la victime.

The Unforgiven est un film assez moyen sur la situation moyenne des hommes moyens dans l’armée, en Corée, du sud. Ah !

Unforgiven-crampeAlors c’est peut-être très intéressant si on habite dans le pays ou si vous êtes intéressés par les militaires, puisqu’ils sont pas trop mal d’un point de vue physique, nos deux protagonistes principaux, mais…

Unforgiven-je sers a rienJe trouve pénible quand le message prends le dessus sur la forme dans le cinéma ; remarquez, là, y’a presque symbiose complète : ça arrive tellement bien à faire passer le malaise et l’ennui des hommes qu’on s’y croirait. Mais tel le héros numéro 2 qui fini par craquer et pourrir numéro 1 parce qu’un mec qui rabâche le passé mais ne dit rien de précis te fout les jetons et les boules en même temps.

Les acteurs ont beau être très bien dans l’exercice du style (en cadence ou pas), ça m’a royalement cassé les couilles après un temps, tellement c’est mou et fatiguant nerveusement.

1.2/5 (et j’ai encore envie d’enlever 0.2 pour la punchline de l’affiche US).