Étiquettes

, , , , , , , ,

Robert1

Robert2

Putain, Robert Hossein !

Bah voui…parfois dans le train, y’a des gens qui ressemblent franchement à d’autres. Sauf qu’au fond, on est sans doute les seuls à le voir, et j’attends déjà des commentaires genre «  Aucun rapport! T’as trop de la merde dans les yeux ! » et autres.

Robert3

Méfiez-vous des imitations.

Renseignement pris, je suis autorisé par The Robin à poster dans la série « Tokyoite« , mais n’ayant ni une tête ni un téléphone aussi furtifs que le sus-nommé, je m’autoriserais à prendre des photos en biais.

Parce que je me chie, aussi.

Parce qu’ils ont beau être sympathiquement déchirés comme des grosses loutres tombées dans le shochu, on ne sait jamais.

Chienchien

Monsieur « à 4 pattes par terre et avec la capuche » est en train de meugler entre rire et larme qu’il est une grosse merde molle avec une calvitie (véridique pour la partie chevelue) et qu’il ne mérite pas l’amitié de l’autre, qui lui tape dans le dos à grande volées hilares et fraternelles, bramant « Maais naaaaaaaan, t’est un vrrraai pote t’sais ! Viens t’assoooooar laaaa! ».

Chapeau. La classe.

Mine de rien, c’était touchant.

C’etait…

Une rencontre furtive.
Une banquette de train, une banquette de métro et les voyageurs qui y ont pris place pour un voyage à l’intérieur de la mégalopole. Une petite plongée dans le vrai Japon, le Japon de tous les jours. Tokyoïtes.

Publicités