Étiquettes

, , , , ,

Anniv Aki_photogato

Baptiste parti, ma vie n’a plus de sens et mon existence n’est qu’une vaine peau de babybel jeté au sol de la cantine scolaire.
J’ère de parties navrantes en anniversaires pathétiques, de relents gerbitifs dans le train de nuit en discussions d’ascenseurs, aux portes du désespoir comme Dante, balloté par les vagues du destin que la Providence daigne jeter sur mon néant existentiel.

J’arrête, sinon on pourrait croire que j’en fais trop.

Anniv Aki_oh un cadeau2

Cela dit, oui, j’ai un nombre incalculable de photos de fêtes toutes moins mémorables les unes que les autres, impubliées parce que je suis un fainéantasse blasée, mais aussi parce que je n’ai rien à en dire.
Par exemple :

1– Anniversaire de Mamoru, chéplusoù et chépluquand (ah si ! le 20 avril).

Imagine que tu vas t’entasser dans le fond d’un Izakaya en attendant ta bouffe surtaxée, qu’il y a 20 personnes et que tu connais tout le monde par coeur sans avoir la moindre idée de si oui ou non, quelqu’un partage ta passion pour le sexe anal parce que bon, on va pas parler des choses personnelles quand on se voit, puisqu’il y a toujours 18 faux-potes-que-tu-connais-pas-vraiment-non-plus autour, environ.

立ち回る

たちまわる ・tachimawaru . Bien jouer son jeu

Anniv Aki_yusukochon Imagine que c’est censé être une surprise, et que le Mamoru, le jour même de son anniversaire, est invité par 2 copaings à boire un verre « entre eux » à l’Izakaya en question,

mais sachant aussi que depuis 2 ans TOUS LES ANNIVERSAIRES sont des putains de fausses surprises, avec tes vrais amis,

mais aussi un tas de pièces rapportées coincées dans l’ombre à t’attendre un briquet à la main (pour le gâteau blanc de crème quelconque) pendant que la bière tiédit sur la table et que les filles trépignent dans un énorme effort d’automotivation digne d’un concert des Poëtic Lovers.


Imagine que Taiki ou Yusuke ne seraient PAS en retard, et donc ne croiseraient pas ledit ensurprisé dans la rue juste avant, pour une raison quelconque (achat de clopes, coup de fil, guet, etc.). Non ? T’as raison, c’est inimaginable.

Par contre, tu peux imaginer la tête coupable, l’excuse en bois et l’accord inavouable qui se passe afin que tout le monde ne soit dégouté d’être arrivé à l’heure pour rien.

Mamoru-la-peluche

Mais il est mignon, ce couillon !

Alors soit les Japonais dans leur vingtaine sont stupides comme des buches de Noël, soit ils sont vraiment super-méga-sympas entre eux, à faire semblant et respecter les rituels à la con.
Dans les 2 cas, ils m’invitent, et ça aussi, c’est épatant, vu ce qu’ils prennent dans la gueule.

2 – L’anniversaire d’Aki-chan, un autre jour…attends, ça va me revenir….

Anniv Aki_Aki et kareshi

Je suis surement un mauvais coucheur, mais quand j’entends « surprise » et « resto hispano-italien » dans une même phrase, je m’aigris et me fane comme une orchidée arrosée de pisse de Canadien défoncé égaré dans un jardin botanique batave.

Pour la surprise, vous aviez compris.

Pour le resto…Sakurai disait que les cuisiniers indigènes qui font de la cuisine italienne, c’est juste qu’ils n’étaient pas assez bons pour faire de la française. Méchant, mais jouissif.

Alors, mettre les ritals et les Ibères dans le même sac, pensez…

C’était pas mauvais du tout, maintenant je peux l’avouer après avoir moufté de mon mieux. À Kichijoji, au « kelkechose » bar, faut pas espèrer non plus que je m’en souvienne. Tables longues, peu d’intérêt dans les nouvelles filles présentes, on fume dehors, le gâteau arrive,

– Tiens, c’est cadeau !
Oh, fallait pas !

Dernière commande, on va où maintenant ? OK, on bouge.

Et là, ça se corse : l’une de nous (je vais pas dire ma copine, mais ça me tente) a réservé par téléphone dans un bouge du coin, pour dix.

Sauf que là, bizarrement, personne ou presque ne veut rentrer à la maison, et les adieux des trois tondus en partance s’éternisent, ce qui fait qu’on arrive à 13 au boui-boui, avec un retard monstre. Et bien sûr, pas assez de place.

Au moment de se casser, un monsieur très excité vient nous expliquer qu’il faut payer quand même, parce qu’ils ont réservé, et que c’est 10.000 yens.
Kwaaaa ? Je me pousse de peur de lui en coller une…

Le bon sens voulait que tout le monde se casse d’un coup pour le parc attenant, laissant le mec sur le carreau (j’ai plus de morale dans ce domaine depuis longtemps), sauf qu’un Japonais qui s’enfuit, ça traine de la chaussure et ça fait semblant de flâner, tout ça…résultat, le manque flagrant de communication entre les bernacles sera fatal : arrivé au parc d’Inokashira, on est rejoint par 3 buses restées en arrière…et rattrapées par le tenancier, qui les fait payer. Je rêve…Tout le monde passe à la caisse pour rien.

Anniv Aki_groupsex

Je ne saurais dire qui me désole le plus dans l’affaire.
Le prochain anniversaire, c’est qui ?