Étiquettes

, , , , ,

Ikejirikoen_Chiaki

Maintenant que ça se tasse un peu avec le travail, je peux ressortir de vieilles photos sans intérêt de promenades que vous ne ferez jamais, et quand bien même, elles n’en vaudraient pas la moitié, parce que vous n’auriez pas ma copine (NON, j’insiste!) qui saute en Fosbury Flop et annonce l’apocalypse avec ses cordes vocales à la moindre guêpe qui lui vole autour (en même temps, faudrait p’têt arrêter les crèmes de l’Occitane, hein ?), ni Rin-chan et sa tête éberluée dés qu’on lui explique un truc sur la sexualité des gens moins naïfs qu’elle.

Ikejiri_Rin et ChiIkejirikoen_parapluie

Ikejirikoen_fontaine stalinienne

Alors peu importe que le parc d’Ikejiri soit grand, et pour le moins assez bidon avec sa fontaine Deng-xiao-pongiste au milieu, peu importe que ça grouille de moustiques, que la boue de la pluie de la veille colle aux chaussures…

On est là pour discuter, faire la promenade digestive après un excellent et très copieux hamburger dans la maison-mère Baker Bounce de Sangenjaya, là où la soupe du jour ressemble à un cauchemar d’enfance et le hamburger ressemble soudain à un gros oreiller comestible pour vous, toi et ta Killkenny….

Studio Ghibli 3

Alors on a marché un peu au hasard, à travers les quartiers rupins d’Ikejiri (à coté de shibuya mais plus calme, tu m’étonnes…), ses boulangeries qui font de la gelée de vin rouge et du n’importe quoi au levain surtaxé (spécialité nationale : tout pain au goût aberrant est cher et inévitablement bon…Airelles-patates, maïs-caramel, fraises-tournesol, myrtilles-potiron…etc.), son Ghibli local…

Pédé de service

Peu importe que je sois habillé comme une gravure de manuel de français des années 60 (foux-du-fa-fa, tout ça…), l’attraction, c’est les autres : ce mignon couple qui dort sur des sieges pliants, cette gigasse russe qui promène ses mini-chienchiens, l’énigmatique trentenaire qui prend ses maquettes d’archi en photo, le papy qui fait ses étirements...

[Bande-son du post : the Easybeats – Friday On My Mind]

Ikejirikoen_jambes_1Ikejirikoen_jambes_2

C’est ça qui est toujours super avec le Japon : tu peux t’y amuser même s’il n’y a rien de spécial.

En cela, les parcs jouent un peu le rôle des terrasses de cafés françaises qui manquent tant…le plaisir de voir passer les gens, rire, médire, échanger des regards, des dédains, des paroles….Communiquer.

Pierre la police
Pierre La Police, bientôt le film live !