Étiquettes

, , , , , ,

Un article en 2 parties, baclé gonzo-style.

manaka

Ce matin, Chiaki est partie à la montagne, à 5h30. J’ai le week-end pour moi, mais rien de convenable en vue : que des idées malsaines et de la frustration potentielle.

À 7h50, je pars travailler, le soleil m’aveugle, je suis crevé et maudit l’organisation horaire du Japon, qui travaille jusqu’à minuit mais voit le jour se lever à 6h pour ne bosser qu’à 10. Mon 5-à-7 aura été artisanal, du fait main, du travail bien fait.

Trainshot

Je sens le poids du weekend, cette pression idiote : tu peux faire des bêtises, tu PEUX, personne ne t’attend à la maison, personne ne reniflera tes vêtements, ne trouvera de cheveux sur ta veste, sur ton pull, dans ton slip. De toute façon, quand bien même, les cheveux se ressemblent, hein…

Je peux et donc je ne peux pas. Je porte désormais l’étendard des crèves-la-dalle, je suis repérable à 200 mètres à la ronde pour toutes les filles, je suis marqué au fer rouge sur le front d’une marque écrite en alphabet hormonal, grossièrement traduisible en « morfal lubrique« .

Même les guenons qui crèvent d’envies humides me fuiront, même celles qui n’auraient rien eu contre un autre jour, même les refoulés, même Daniela, toutes trouveront ça louche et préfèrerons qu’on reste ami.
C’est ma protection naturelle et ma malédiction en même temps. Quand tu veux, où tu veux, MON CUL !

Shima2

La possibilité d’une île ?

Pourtant…

M. est étudiante, et maquée. Ça, je l’ai su plus tard, elle s’était bien gardée de me le dire, tout comme moi j’avais omis de décliner mon état civil. Quel étourdi je fais, ça alors!

M. a une manière bien spéciale de parler. Japonais ou français (dans une certaine mesure, parce que c’est pas exactement une flèche d’étude), ça ne tient pas à la prononciation, mais à la distance. Elle parle TRÈS PRES de toi. Comme si elle allait te furer dans la seconde qui suit. C’est un peu troublant, surtout si on pue de la bouche, mais aussi parce qu’elle n’est pas exactement moche. « Tiens, t’en veux de la soupe de langue, en voila !« , ça serait tentant.

gambettes 9bis

Alors on sort une fois, et elle boit du thé vert, puis sirote de force un verre de blanc. Aïe. C’est pas gagné pour se taper sur le ventre après quelques verres de trop. Moi je tape mais j’ai pas l’écho. Laisse béton, mecton.

Royaume de la tapette

Et puis elle envoie des mails, on se recroise, et encore, elle se rapproche, elle fait les grands yeux comme dans Lady Oscar, on pourrait y voir la constellation d’Andromède.

Shibariiiii !

Ça veut rien dire, mais j’avais envie de vous faire partager mon amour de Shun, par l’attaque de la chaine nébulaire, haaaaaan !

Cheveux verts, armure rose, tu claques, fils !

Alors quoi, elle veut quoi ? Elles veulent quoi, ces nénettes qui sortent avec des mecs sans y toucher ? La simple envie de plaire suffit, ou est-ce qu’elles attendent un mâle burné qui les traine par les cheveux jusqu’au love hôtel pour les pilonner de son mastard-piqueur ?

Pour moi, c’est un peu comme les entrées de discothèques dans les 90’s : parfois ça passe, mais souvent c’est « désolé, ça va pas être possible » (+ « pas les baskets« , mais on s’en fout, c’est juste une excuse pour refouler ton pote trop séfarade).

Je ne m’en sors pas. C’est comme l’autre qui disait qu’elle regrettait l’Europe, ses hugs, ses bises…Après avoir approfondi la problématique, il semblait logique qu’elle continue à l’horizontale, non ? Non. Ah… »Tu devrais prendre le dernier train, vraiment« …ah vouais, si t’insistes.

Fuji

La journée continue, la trentenaire fade à côté de moi dans le train essaye de repeindre mon trench marine avec son fond de teint. Elle dort par à-coups, des coups de boules dans l’atmosphère, une horreur. Il fait beau, on voit le mont Fuji, le week-end s’annonce merdique.

Toujours classe

NB:

L’autre jour, Remka (dont vous préfèrerez surement les dessins à son blog suicidé) disait qu’un blog, c’est un blog, pas forcément TA vie, mais aussi ce qui est autour de toi. Pour moi aussi, ce blog est un journal avec une part romancée, vous êtes priés d’en tenir compte avant de troller, merci.

Serum – j’ai pas ce qu’elles veulent.