Étiquettes

, , , , , , ,

Nasu_chambre à fleurs

C’est pas parce qu’on s’est mouché la trompe que la nuit fut bonne, dit le proverbe éléphantin.

Nasu_baldaquinNasu_Hotel_PanierNasu_Hotel_Petit gerbeunéNasu_Hotel_fruits, etc

Le lendemain commence avec un panier de petits déjeuner comportant du vomi d’oeuf en sandwich, un croissant ruiné par la tomate et le french dressing de supérette le garnissant, du café humide et des fruits. Mais qu’importe : on part vers « la montagne ».

Nasu_paysage

Des vieux et des Jizō, c’est ce qui est agglutiné au pied de la grosse colline. Personne ne marche sur les 2,3 kilomètres du joli chemin boisé qui mène au sommet.

Kṣitigarbha, (skt./jap. 地蔵, Jizō) est l’un des huit grands bodhisattvas. Son vœu est de devenir bouddha à la place du bouddha une fois l’enfer complètement vide, comme la vie sociale d’un joueur de WOW; il est chargé de sauver les êtres de la souffrance pendant d’une longue période allant du moment où t’as commandé jusqu’à l’arrivée de ton Burger chez FRESHNESS.

[…]La fête de Jizo a lieu chaque année à la fin du mois d’août au Japon. C’est la fête des enfants. Elle dure une journée pendant laquelle les enfants sont les rois, surtout des cons. On leur organise toutes sortes de jeux et de réjouissances, des distributions de cadeaux sponsorisés par Soft On Demand et Tenga, de friandises (poppers, fraises tagada, etc…). Le soir, les rues sont illuminées de lanternes rouges pour savoir où sont les putes, de feux d’artifice et de pétards, yes man ! Rastafari !!

Source: Huikipédia

Nasu_champ de pierre_légions
Nasu_champ de pierre_des masses

Ça aurait pu être sympa, mais l’odeur d’oeuf pourri qui émane de la rivière et la charité chrétienne qui me pousse à donner mon unique pull à ma copine syphilitique du pif ne donnent pas envie de se rouler tel le dieu Pan dans d’improbables orgies dyonisiaques parmi les champignons et les buissons feuillus.

True blood

Non, je n’ai pas encore vu la saison 3 de True Blood mais ça ne saurait tarder.

Mon anniversaire est en novembre. Si quelqu’un connait un bon livre sur les champignons japonais (de préférence en français, anglais ou allemand), je l’invite à la maison manger un poulet farci aux champignons, suivant la recette de la famille. Je farcis très bien et j’adore le moment où la tête enflée du champignon pénètre la poule en en écartant délicatement le croupion. Je suis un poëte amoureux des sous-bois.

Nasu_champignons_2Nasu_champignons_1
Nasu_champignons_3Nasu_champignons_4

L’heure semblait venue de se retremper le cul dans l’eau chaude. Écoutant une fois de plus l’avis de Secret-Onsen point com, site que je cite 2 fois en 2 posts dans l’espoir de vous faire comprendre que c’est bien et accessoirement de me faire payer une Trappiste Rochefort par Sanji (quoique si je citais cet autre site, on me payerait peut-être une tranche de cul ?), nous allâmes profiter des 3 rotenburos mixtes du Oomaru, charmant onsen en haut d’une montagne, MAIS dans le creux de la vallée en même temps (j’me comprends…).

Nasu_Onsen_entréeNasu_Onsen_Panorama

L’eau n’y est pas très chaude, mais l’ambiance est sympa et le décor naturel, c’est bien d’avoir la fesse posée sur du galet et de jouer avec les feuilles jaunissantes qui tombent virevoltantes dans l’eau, roulant sur les minicascades, s’accrochant aux rochers…

Nasu_pont_2Nasu_pont_1

On essaye de meubler comme on peut après ça, histoire d’oublier un peu que l’on a loué une bagnole pour une utilité proche du zéro, du moins d’un point de vue occidental. Je rappelle que pour le Japonais, conduire est un loisir en soi et qu’il n’est pas rare que dans les activités jouissives des mâles dominants, le mot DURAIBU (=drive) apparaisse en bonne place.

Nasu_pont_3

Un pont trop loin.

Nasu_a la boulangerie

Fracassant le bilan carbone des vacances à coup de n’importe quoi (mais l’exemple vient d’en haut !), on se trompe 5 fois de chemin avant de découvrir qu’à 4h, tous les restaurants de sobas sont fermés.
C’est logique, en fait, mais en vacances et quand t’as faim, tu l’oublies. On se rabat sur une boulangerie du coin, où le pain est vraiment bon (feu de bois oblige) et la soupe pareil.

Puis on prend la route, et comme prévu, c’est le grand engorgement sur l’autoroute, déclenchant un grand engorgement dans mon slip, le cobra arboricole qui me sert à pisser demandant à faire ses étirements journaliers.

Nasu_bilan carbonne

Oui, les bouchons m’excitent, ou plutôt je m’échappe par l’imagination libidinale d’une situation qui me saoule.

Je lavillièrise :

J’ai vu 1000 pays, j’ai connu toutes les femmes et les ai trainé par les cheveux jusqu’au lit où elles subirent les pires outrages, mais en redemandèrent, j’ai fécondé les plus belles qui ont tout quitté pour moi et les ai quitté à mon tour, les laissant le visage embué de larmes dans l’aéroport de Buenos Aires, errantes désabusées dans les ruelles de Tanger engourdies de l’après-midi d’automne, brisées et faussement remontés à la rakia dans Belgrade la fière, suppliante sur le carrelage du couloir de notre petit appartement de Lisbonne, la voix du nourrisson réveillé par le drame, réclamant la généreuse tété par la porte entrebâillée que notre fillette a ouverte encore un peu plus, histoire d’assister au trauma de son avenir, cette image du père qui part, magnifique et brutal, en abandonnant la belle trentaine de sa mère hoquetant dans le couloir à damier, la robe à fleurs trop légère pour la saison, les longs cheveux noirs soignés caressants et se fondant dans les marbrures du sol sur lequel résonnent les larmes amères qui goutent de ses joues rosies par la colère et mouillées par la tristesse, tant d’efforts, tant d’abnégation, tant de bons moments, pour en arriver là. Salaud. Je t’aimais tant…

Oui, je pousse assez loin, jusqu’à ce que le bouchon saute et que la masse se mette en branle, inondant le réseau urbain telle une lame de fond. Ah, enfin, appuyons donc avec vigueur sur la pédale ! Hardi, hardi !

Nasu_champ de pierre_mendiant crypto roumain qui fait flipper

Avant ça, ça roulait bien. Enfin, si l’on considère que 50% des gens considèrent que les voies d’autoroute s’occupent en fonction de la puissance de leur moteur et qu’il leur est interdit d’en changer, même s’ils ne dépassent pas le 80km/h. D’où un nombre très conséquent d’infractions au Code de la route pour moi, qui me fait redouter la grosse prune à chaque fois qu’on part (survitesse de +50km/h en moyenne et dépassement par la gauche à foison).

Voilà, c’est fini. Prochaines vacances à Noël.