Étiquettes

, , , , , , , ,

Même pas je bouge

Ayutthaya. Tant de voyelles, tant de temples. 3 voyelles tant répétées et trois types de temples ad lib aussi (cf.post précédent).

OUééééééééé

J’ai essayé de cacher ma francitude aussi longtemps que possible au Bertrands et aux Moniques qui nous encerclaient dans le bus. J’ai essayé de les tuer en achetant de ces fruits de jacquier qui dégagent rapidement cette odeur sucrée de viande avariée trempée dans le miel vinaigré d’une cantine populaire de Rome en pleine décadence.

Des briquesD'autres briquesDu scotch sur un arbre, avec une priseUne brique humaine

Je les ai regardé louer des voiturettes de golf pour trimballer leur graisse à travers un parc rassemblant les plus belles maisons offertes au roi (et oui, tu allais pas lui offrir une PS2 achetée à Book-Off, hein ? C’est le roi, quand même).

Je les ai regardé filmer exactement là où c’était interdit, et répondre d’un haussement d’épaules à une interdiction de fumer qui ne peut pas s’appliquer à quelqu’un qui a payé son billet d’entrée, non mais quoi.

Le pavillon du dépliant

J’ai regardé le guide se foutre de leur gueule avec son français de pacotille, mais tout de même meilleur que son anglais, qui serait presque passé techniquement, mais comme on a tendance à considérer de par le monde que l’enseignement de la prononciation est accessoire et qu’on ne va pas y passer 30 minutes non plus, ben…

Bangkok, clean dès le matin30 km d'embouteillages

Faut dire que s’il avait FERMÉ SA PUTAIN DE GUEULE de temps en temps, je l’aurais moins haï, ce con. Et s’il avait évité de faire des blagues genre « santal woods, teck woods, tiger woods », accessoirement. Je suis prêt à coucher pour que ce genre de blagues soit passible de lapidation, légalement. Lapidation avec des putains de briques de temples royaux, hein ? On a ce qu’on mérite.

Nimporte quoiLe roi du plumeau

La maison de campagne des mecs qui palpent

Tu veux savoir ce qui est pire qu’un ensemble de maisons offertes au roi pour sa déco de jardin et ses jours d’humeur cosplay ? La même chose, un jour de sortie scolaire. Pas moins de 6 groupes de merdeux en uniformes, qui enlèvent leurs chaussures comme il se doit dans les édifices, mais te collent le parquet de leurs mycoses instantanément. L’odeur de mort des collégiens, ce n’est pas une exclusivité japonaise (je rappelle que le Nippon moyen, si prompt à déblatérer sur la saleté des autres peuples, lave l’uniforme de ses enfants 2 à trois fois par an au maximum, dans les familles de maniaques… CQFD).

Saloperie de gosses, ne marchez pas là dessus !

Parmi les autres réjouissances qui te donneraient envie de boire l’eau de la Chao Phraya plutôt que de continuer, tu as :

De long

Les vendeurs d’amulettes devant un Bouddha géant qui ne branle rien, même qu’ils ont abandonné de construire un temple autour tellement il avait l’air de s’en foutre. 15 minutes pour voir ça, c’est 13 minutes de Blancs crédules jetés en pâture à des as de l’extorsion. Bien sûr, le guide a disparu à la buvette. Moi, j’ai acheté un Magnum et regardé le spectacle.

Faignasse

Du tergal

Le retour sur la rivière : d’abord, une heure d’autoroute, puis la traversée de 5 zones industrielles, puis le rafiot appontait derrière un entrepôt. J’attendais le moment où un géant sorti de Ken Le Survivant allait débarquer et empoigner une fillette et écraser ses parents en riant très fort pendant que le ciel rougissait des flammes de son aura maléfique et que des loubards en moto et side-cars ornés de squelettes à clous (oui monsieur. Et à chaines, aussi) nous encercleraient en proférant des insultes sans envergure, d’une répartie bhl-esque, voué à l’échec. Que nenni.

Un ponton en bois terne, des bouteilles en plastique qui flottent parmi les algues qui flottent aussi (je n’ai pas d’autres verbes sous la main) mollement que les seins des jeunes Américaines sur les rivages de Cancún, une tripotée de mousses imbitables et des hôtesses qui ont abandonné d’être avenantes.

Enième templeEx-voto flippant et vénalStatuette immondeFleur grotesque

Poussons les touristes dedans, offrons-leur un buffet avec tout et n’importe quoi, mais pas de bouffe thaï ou presque, ils doivent en être fatigués ! Faisons plutôt un truc que nous ne savons pas faire. 

Magnifique

C’était mauvais. Juste atrocement mauvais. Du mauvais à volonté. Je vous donne les références, pour que vous évitiez ça à jamais : River Sun Cruise.

Gaijin Téléphone Maison

Gaijin téléphone maison.